Bienvenue
Dans la Commune d'Evolène

Histoire

Terre de sauvegarde des traditions, l'histoire d'Evolène est pendant longtemps celle de la paysannerie de montagne, avant que le tourisme et l'hydroélectricité apportent un nouveau développement à la région et de nouveaux débouchés aux habitants.

Les premiers éléments historiques recensés datent du XIVe siècle.

On retrouve notamment un traité conclu en 1369 entre les Evolénards et les habitants de Valpelline (Val d’Aoste), les échanges se faisant alors à l’époque au travers du col de Collon sur les sommets d’Arolla. La 1ère église paroissiale d’Evolène a été construite en 1446.

Jusqu’au début du XXe siècle, les habitants d’Evolène vivaient en régime autarcique, produisant eux-mêmes presque tout ce qui était nécessaire à leurs modestes besoins. Le développement de la région a été tributaire de l’essor du tourisme au courant du XIXe siècle. À noter ainsi l’ouverture du premier hôtel à Evolène, l'Hôtel de la Dent-Blanche, en 1857. La première route carrossable reliant Evolène à Sion date quant à elle de 1862. Pour la première voiture, il faudra attendre 1926 - coïncidant avec l’arrivée de l’électricité - et même 1950 pour le premier car postal.

L’ère des travaux de la Grande-Dixence amena ensuite des changement profonds en procurant des ressources nouvelles aux travailleurs et à la commune. De bonnes routes furent construites jusqu’aux confins du territoire, à Arolla et à Ferpècle. Ce fut aussi l’arrivée de l’eau potable, du réseau électrique et de l’amélioration des logements.

D’un point de vue politique, Evolène ne devient une commune à part entière en 1806. Toutefois, jusqu'en 1922, Evolène et St-Martin ne formaient qu'une seule et même commune. En témoignent les échanges religieux de l’époque (on allait à la messe à Saint-Martin) et la familiarité au niveau du costume traditionnel.